Articles

Nouveaux habitants, nouveaux emplois

Résumé

Les espaces « sensibles » sont définis, dans le cadre de cette communication, comme des espaces à ruraux à faible densité, connaissant ou ayant connu des évolutions démographiques négatives. L'insuffisance démographique y constitue l'un des principaux handicaps à la recherche (supposée) d'un nouveau développement, notamment par la difficulté à trouver des ressources humaines locales pour le prendre en charge. Mais il semble que l'on assiste à présent, même dans les zones rurales à faible densité, à une évolution démographique qui n'est pas uniformément négative, avec des phénomènes de migration intéressants : ce point fait l'objet d'un premier développement. Le développement économique est nécessaire pour retenir la population locale, voire pour attirer de nouveaux résidents, et parallèlement, ce dernier peut-être stimulé par l'accueil de nouvelles populations. Le point de vue adopté dans cette communication est celui du développement au service de la vie locale, en privilégiant les questions de la relation entre activités, emplois et démographie, de la répartition et de la diffusion des activités au sein des espaces sensibles. Après une évocation des secteurs d'activité agricole et industriel, les fonctions d'accueil des territoires ruraux sont examinées tout d'abord globalement, en considérant toutes les formes d'accueil de populations dont les ressources sont d'origine externe (retraités, migrants alternants, touristes,...), puis en développant l'exemple du tourisme rural diffus. Enfin, en s'appuyant sur ces analyses, des voies de contribution de la Recherche à l'action publique sont mises en perspectives.

Auteurs


J.B. MARSAT

Pays : France


C. MIGNON

Pays : France


J.F. MAMDY

Pays : France


P. VITTE

Pays : France


P. MOQUAY

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 52

Téléchargements

PDF: 19