Articles

La place du traitement dans la gestion des excédents structurels d'effluents d'élevage

Résumé

Le défi qui doit être relevé aujourd'hui est la restauration d'un lien entre le sol et les élevages hors-sol qui consomment massivement des aliments produits en dehors de l'exploitation. Il faut pour cela tenir compte de la capacité épuratoire des sols et des cultures. Les régions qui ont fortement développé les élevages hors-sol sont aujourd'hui en situation d'excédent structurel lié aux élevages. Le recours au traitement des effluents d'élevage doit souvent compléter d'autres mesures de résorption. Il convient de ne pas oublier que le développement des élevages hors-sol a des conséquences moins visibles et moins réversibles que la pollution des eaux par les nitrates. Les émissions d'ammoniac dans l'atmosphère sont la cause d'une pollution notable et restent très mal maîtrisées. L'accumulation de certains éléments chimiques tels que le phosphore, le cuivre, le zinc a des conséquences sur la fertilité des sols et sur la qualité des eaux qui ne sont pas parfaitement connues mais doivent être prises en compte. C'est tout particulièrement vrai pour le phosphore qui peut être entraîné vers les eaux de surface et participer à leur eutrophisation.

Auteurs


C. GITTON

Pays : France


Y. HURVOIS

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 10

Téléchargements

PDF: 1