Articles

Les conséquences biologiques des produits phytosanitaires dans les cours d'eau

Résumé

Les connaissances actuelles sur les conséquences biologiques que peuvent avoir les produits phytosanitaires dans les cours d'eau dépendent en premier lieu des moyens d'investigation disponibles. Les principaux moyens incluent les bioessais monospécifiques, qui fournissent l'essentiel des données écotoxicologiques nécessaires à l'homologation des produits, et des approches plus complexes tels que micro ou mésocosmes et approches in situ. Les résultats des essais monospécifiques sont entre autres utilisés, dans bon nombre de pays industrialisés, pour élaborer des critères de qualité des milieux. Par comparaison avec des mesures de concentrations dans ces milieux, on pourra ainsi dresser un premier constat sommaire de leur qualité, c'est-à-dire qu'on pourra faire une estimation grossière du risque pour l'écosystème récepteur. Il est également possible de procéder à une estimation plus quantitative des risques pour l'écosystème à l'échelle d'un territoire éventuellement très vaste, en comparant les distributions des données écotoxicologiques et des concentrations mesurées. Par rapport à ce type d'utilisation, l'évaluation des effets sur les écosystèmes aquatiques à partir de bioessais monospécifiques soulève un certain nombre de questions d'ordre méthodologique, notamment sur l'adéquation des modalités d'exposition des organismes au cours des essais par rapport aux conditions rencontrées dans les rivières, et sur le fait qu'on étudie séparément des substances alors que la situation couramment rencontrée concerne plutôt des mélanges (mettant en jeu non seulement des phytosanitaires, mais aussi d'autres types de substances). D'autre part, certains types d'effets, potentiellement lourds de conséquences pour la viabilité à moyen terme des écosystèmes, ne sont pas assez bien décrits à l'aide des méthodes actuellement disponibles. Il paraît donc assez difficile aujourd'hui de dresser un bilan précis, des conséquences biologiques des apports de phytosanitaires aux cours d'eau. Pour y parvenir, il faudra impérativement améliorer les moyens d'investigation, ce qui passe par une amélioration des scénarios d'exposition, et par une connaissance plus fine des mécanismes d'effets, notamment à dose faible, et des interactions.

Auteurs


M. BABUT

Pays : France


P. FLAMMARION

Pays : France


J. GARRIC

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 4

Téléchargements

PDF: 1