Articles

Etude expérimentale des transferts sol-air de pesticides à l'échelle d'une parcelle. Utilité de déterminer des flux de volatilisation

Résumé

Une technique de prélèvement et d'analyse a été développée au LERES (Laboratoire d'étude et de recherche en environnement et santé) pour suivre les départs d'atrazine et d'alachlore depuis une parcelle de maïs traitée. Un gradient de concentrations en phytosanitaires a été déterminé de manière à pouvoir calculer des flux de transferts à partir des données micrométéorologiques. Nous avons pu observer l'existence de cycles de départs diurnes-nocturnes très marqués pour les deux composés. Cependant, il faut noter de forts écarts entre les départs d'atrazine et d'alachlore qui sont à mettre en relation avec les propriétés physico-chimiques de ces deux molécules et leur dose d'application. La comparaison des profils d'évolution spatio-temporelle des concentrations et des flux illustre l'intérêt des flux pour l'interprétation des mécanismes de départ de post-application et l'identification des facteurs contrôlant ces processus.

Auteurs


O. BRIAND

Pays : France


F. BERTRAND

Pays : France


M. MILLET

Pays : France


R. SEUX

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 5

Téléchargements

PDF: 2