Articles

Lits de séchage de boues plantés de roseaux : fonctionnement et problèmes

Résumé

Des périodes opérationnelles trop courtes, des siccités insuffisantes, des insuffisances de développement de végétaux, des problèmes de minéralisation et d'odeurs sont essentiellement dus à une construction incorrecte des lits, un drainage insuffisant lié à la présence de franges capillaires, un nombre de lits et/ou une surface utile insuffisante, des surcharges pendant la période de reprise des roseaux ou ultérieurement. Le dimensionnement doit s'appuyer sur la qualité de la boue, y compris ses aptitudes à la déshydratation et pas seulement sur les objectifs de quantité de boues produites. La charge appliquée après plantation doit être dosée en fonction du développement végétal des roseaux. Le programme de chargement doit vérifier que la colonisation des roseaux n'est pas contrariée par l'augmentation trop rapide de l'épaisseur du stock de boues dans les lits et que ce dernier est uniformément réparti sur toute la surface. Des surcharges entraînent l'anaérobiose et une production de méthane. Typiquement, une installation de lits de séchage plantés de roseaux avec une période d'alimentation de 5 jours doit comprendre 10 lits pour permettre une période de repos d'environ 40 jours. Des installations à 8 lits où il est possible d'alimenter 1 lit pendant 7 jours doivent avoir 7 semaines de repos avant d'alimenter à nouveau ce lit. Des installations avec par exemple 8 à 13 lits et des périodes d'alimentation de 4 à 10 jours peuvent être mises en repos pendant 2 à 2,5 mois, ce qui entraîne une évapotranspiration et une minéralisation optimales. Les conditions et les possibilités de séchage varient selon le type de boues traitées.

Auteurs


S. NIELSEN

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 11

Téléchargements

PDF: 2