Articles

Des méthodes basées sur les peuplements de macrophytes pour évaluer l'état écologique des milieux aquatiques

Résumé

Etudier les organismes vivants dans les milieux aquatiques pour en tirer des informations sur les conditions régnant dans leur milieu est l'idée fondatrice du concept de bioindication. Les premiers travaux dans ce sens, dès le début du 20ème siècle, se sont poursuivis en Europe, selon des conceptions différentes et un historique spécifique à chaque « école » et à chaque compartiment biologique. Ainsi, les macrophytes ont été spécifiquement examinés pour fournir des informations sur la morphodynamique de leur habitat et les dérèglements liés aux perturbations des équilibres hydrochimiques. Avec la mise en œuvre de la Directive cadre sur l'eau (DCE), promulguée en 2000, une nouvelle ère a débuté pour les recherches dans le domaine de la bioindication, avec des prescriptions méthodologiques plus précises et une volonté d'harmonisation à l'échelle européenne. L'« élément macrophytes » a alors fait l'objet de nouveaux travaux de recherche et de développement présentés dans cet article.

Auteurs


C. CHAUVIN

Pays : France


C. BERTRIN

Pays : France


S. BOUTRY

Pays : France


T. FERET

Pays : France


S. LORIOT

Pays : France


A. DUTARTRE

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 14

Téléchargements

PDF: 2