Articles

Note - Des macrophytes pour épurer les eaux ?

Résumé

Les capacités de production de matières organiques des macrophytes sont de plus en plus utilisées pour extraire des nutriments des eaux usées d'origine domestique afin de pouvoir réduire les impacts de rejets d'eaux partiellement épurées sur le milieu naturel. L'amélioration des connaissances dans ce domaine a fortement participé à la conception de nouveaux systèmes de traitement des eaux s'inspirant des processus naturels, dénommés « marais artificiels ». Brix (1993) a proposé une classification des divers « marais artificiels » selon les types de macrophytes utilisées, c'est-à-dire enracinées et émergentes, enracinées et immergées et flottantes librement à la surface des eaux. Après un bilan des connaissances sur les utilisations de ces trois types de macrophytes pour épurer les effluents, nous développerons un argumentaire permettant de mieux clarifier le rôle des végétaux dans l'épuration ainsi que les contraintes induites par leur présence volontaire ou non.
Jouant des rôles de support de microorganismes épurateurs végétaux et animaux, ces végétaux s'avèrent être aussi des éléments paysagers attractifs. Cependant, la biomasse qu'ils produisent doit être régulièrement exportée pour permettre un fonctionnement durable des installations de traitement des eaux usées.

Auteurs


C. BOUTIN

Pays : France


A. DUTARTRE

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 18

Téléchargements

PDF: 7