Articles

Utilisation individuelle des passages à faune par les micromammifères : quel brassage génétique en attendre ?

Résumé

Les infrastructures linéaires de transport, telles que les routes et les autoroutes, créent des barrières qui entravent la circulation des espèces animales et limitent les brassages génétiques essentiels au maintien durable des populations. Des passages à faune sont construits pour rétablir les échanges d'individus, mais leur efficacité pour les micromammifères n'est pas connue. Dans cet article, un protocole de capture-marquage-recapture mené sur le mulot sylvestre et le campagnol des champs met en évidence une restauration partielle des continuités écologiques par les passages à faune. Des pistes d'amélioration des structures sont proposées pour augmenter la probabilité de dispersion d'un côté à l'autre de la route, et au-delà, la survie à long terme des populations.

Auteurs


J. JUMEAU

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 83

Téléchargements

PDF: 40