Articles

Évolution des stocks de carbone en fonction des trajectoires de gestion en zone humide

Résumé

Plans de gestion et études d'impact devraient dorénavant inclure les services écosystémiques (SE). Face au changement climatique, la régulation du climat global par le stockage de carbone par les écosystèmes est un SE au cœur des préoccupations. C'est un enjeu de la préservation et de la restauration des zones humides (ZH), écosystèmes susceptibles de stocker des quantités importantes de carbone, en particulier dans leur sol. Nous avons étudié 24 parcelles de ZH afin de déterminer par un modèle « d'états-et-transitions » si des actions de gestion permettraient d'agir sur leur stock de carbone. Les ZH forestières stockaient deux fois plus de carbone que les ZH herbacées. Cette différence repose essentiellement sur la biomasse aérienne. En effet, le stock de carbone organique du sol ne diffère pas entre les états considérés et apparait indépendant de la végétation. Cette étude souligne l'importance du sol des ZH pour la régulation du climat global (> 50% du stock de carbone pour les trois états) et la difficulté à agir sur ce compartiment complexe. Elle met en avant l'utilité des modèles d'états-et-transitions pour projeter l'effet d'actions de gestion sur des SE. Cette approche pourrait être appliquée dans le cadre de la séquence « Eviter, Réduire, Compenser ».

Auteurs


O. BARTHOLOMÉE

Pays : France


S. LAVOREL

Pays : France


D. LABARRAQUE

Pays : France


S. GAUCHERAND

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 189

Téléchargements

PDF: 90