Articles

Intérêt des zones tampons pour limiter  les transferts hydriques de produits phytosanitaires : quelle transposition possible des connaissances pour les haies et les haies sur talus ?

Résumé

Les zones tampons enherbées ont montré leur efficacité pour limiter les transferts hydriques de produits phytosanitaires entre les parcelles sur lesquels ils sont appliqués et le milieu aquatique. Cet article rappelle les processus gouvernant cette efficacité, et examine dans quelle mesure les connaissances acquises sur ces dispositifs sont transposables au cas des haies et haies sur talus. Cette transposition permet d'intégrer ces objets paysagers dans une stratégie d'aménagement à l'échelle du bassin versant pour préserver la ressource en eau, en complément de bonnes pratiques agricoles. Il ressort de cette analyse que l'évolution des caractéristiques du sol induite par la présence de la haie favorise a priori la rétention et l'atténuation de ces contaminants. Des recherches complémentaires restent toutefois nécessaires pour caractériser les transferts rapides des contaminants vers la nappe, susceptibles d'être favorisés par le réseau racinaire des arbres constituant la haie.

Auteurs


N. CARLUER

Pays : France


V. GOUY

Pays : France


L. LIGER

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 90

Téléchargements

PDF: 68