Articles

Mise en œuvre de Solutions d’adaptation aux changements climatiques fondées sur la Nature dans les territoires : témoignages d'acteurs

Chapeau

Le projet Life Artisan a pour objectif de renforcer la mobilisation nationale autour de la thématique des Solutions fondées sur la Nature pour l’adaptation aux changements climatiques (SafN). Il s’adresse à un large éventail d'acteurs locaux, régionaux, nationaux et européens (collectivités, entreprises, associations, gestionnaires d’espaces naturels, etc.). Parmi les participants au premier forum Artisan organisé le 15 mars 2022 à Lille, deux de ces acteurs nous expliquent leur positionnement vis-à-vis de cette thématique et leurs attentes pour le futur. Le premier de ces acteurs accompagne les porteurs de projets de SafN dans les territoires et le second mobilise des outils financiers d’assurance pour sécuriser et amplifier les projets.

Accompagner les porteurs de projets de Solutions d’adaptation fondées sur la Nature publics et privés dans les territoires

Naturalia Environnement est une société de conseil et d’ingénierie de l’écologie dotée d’une forte expertise sur la faune et la flore. Implantée depuis près de vingt-cinq ans, à Avignon, elle intervient sur l’ensemble du territoire national et s’est spécialisée il y a deux ans dans l’accompagnement de porteurs de projets publics et privés dans le domaine des Solutions fondées sur la Nature (SfN), concept qui intègre les SafN, eux-mêmes au cœur du projet Life Artisan1. Pour Jordan Peyret, chef de projet résilience territoriale et écologie urbaine, « le « A », qui apparaît dans la terminologie SafN pour qualifier l’adaptation, devrait de facto s’appliquer à toute SfN, car ces dernières doivent répondre aux enjeux du changement climatique, notamment pour assurer la fourniture de services écosystémiques (de régulation, de soutien ou d'approvisionnement), qui participent à la régulation du cycle de l'eau, le piégeage et le stockage du carbone, la régulation locale et globale du climat, etc. ».

Le concept de SafN, et au-delà celui de SfN, est un concept parapluie qui regroupe des solutions déjà connues telles que la restauration écologique, la protection, la gestion durable des écosystèmes, etc. (photo 1). Bien que le concept puisse paraître nébuleux pour certains acteurs, sa définition intégratrice permet de fédérer de nombreux acteurs autour d'une logique commune. Il est cependant nécessaire de bien remettre en perspective au cas par cas les contours de cette définition. En effet, il est nécessaire de prévenir au maximum les dérives d’un concept qui s'est largement démocratisé, dont les principes fondamentaux en sont souvent réduits à une simple opération de génie écologique et qui pourrait être récupéré par des acteurs plus ou moins bien intentionnés.

La définition du concept de SfN a été validée au niveau international en 2016 lors du Congrès mondial de la nature2. En 2020, un standard international pour la conception, la vérification et la mise à l'échelle des SfN a été publié par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Ce guide méthodologique est structuré autour de huit axes, soit huit questions clés à se poser pour mettre en œuvre des projets de SfN. Là où les solutions conventionnelles apportaient jusqu’à présent une réponse technique clé en main à un problème posé par un porteur de projet (public ou privé), il s'agit aujourd'hui, avec les SfN, de proposer des solutions reposant sur une approche systémique et multithématique. Celles-ci doivent simultanément intégrer une réponse à l'enjeu initial du projet tout en fournissant des bénéfices sociétaux et pour la biodiversité. Ainsi les projets doivent être requestionnés afin de s'assurer qu'ils répondent à des bonnes pratiques de gouvernance, de gestion adaptative, tout en produisant des bénéficies sociétaux et pour la biodiversité.

Le rôle d'un acteur comme Naturalia Environnement est aujourd'hui d'accompagner les acteurs territoriaux dans le développement de projets de SfN. Cela se concrétise par des solutions d'aide à la conception et le déploiement de projets concrets de SfN, impliquant directement les acteurs des territoires, mais également des démarches et réflexions stratégiques au sein des différentes échelles territoriales.

Photo 1 – Travaux de restauration de dunes.

© Adobe Stock – Koenig Foto

« Dès l’été 2021, nous avons participé aux côtés d’une trentaine d’acteurs internationaux à la première session de formation animée par l’UICN portant sur la prise en main du standard international pour la vérification, la conception et la mise à l’échelle de projets de SfN ». C’est également cette année-là que Naturalia Environnement a accompagné son premier projet d’envergure de déploiement de SfN avec un partenaire industriel. « Ce fut une excellente occasion de tester le standard de l’UICN et d’appliquer les acquis de la formation sur un projet concret, et en retour, d’interroger le standard international à partir de questions remontées du terrain. »

« Un autre volet d’activités nous a paru essentiel à mettre en place rapidement, celui de la formation pour les porteurs de projets publics et privés ». Ces formations doivent répondre au double enjeu de s’approprier le concept dans toutes ses dimensions et de permettre sa transcription dans la genèse de futurs projets. Ce travail de fond doit permettre à tous les acteurs de monter en compétences sur le sujet des SfN et dès demain, d’orienter leurs choix de développement. L'acculturation de la sphère publique à ce concept est un enjeu fort afin d'assurer son intégration dans les marchés publics avec des objectifs associés et des compétences techniques attendues auprès des prestataires. Ainsi en l'absence de demande claire de la part de la commande publique, il est pour l'instant difficile pour les entreprises qui se positionnent sur le déploiement de SafN/SfN d'intervenir dans ce secteur économique. Cette situation devrait évoluer prochainement avec la montée en compétence des différents acteurs publics nationaux et territoriaux.

« Le forum Artisan, qui pour la première fois a réuni une diversité d’acteurs parties prenantes au déploiement de projets de SafN (bureaux d’étude, associations, partenaires institutionnels, collectivités…) a été pour nous une opportunité unique de rencontres et d’échanges. Les questions et les attentes de ces différents publics nous ont confortés dans notre stratégie d’accompagnement des acteurs des territoires. Quant au projet Life Artisan, qui doit se poursuivre encore jusqu’en 2027, nous pensons qu’il sera un atout important pour que la filière se structure, se développe autour d’un socle de connaissances solides, issues notamment des retours d’expérience de terrain. »

Assurer la nature est un important levier pour amplifier les projets de Solutions d’adaptation fondées sur la Nature

Compte tenu des effets du changement climatique en cours et à venir, certaines régions du monde ne sont (ou ne seront) plus assurables vis-à-vis des catastrophes naturelles ! « Face à ces défis, l'assurance doit dépasser son rôle historique de transfert de risque et devenir une force motrice des transitions durables et de l’adaptation au changement climatique ». Telle est la conviction qu’affiche AXA Climate, une entité du groupe d’assurance AXA historiquement en charge des produits d’assurance paramétrique pour les risques climatiques. Créée en 2018, une des principales missions de cette entité est de conseiller et d’accompagner les grandes entreprises et les décideurs publics sur les mesures d’adaptation qui peuvent être mises en place de manière à limiter les risques en amont des épisodes climatiques sévères. L’assurance, au sens classique du terme, n’interviendrait ensuite que pour couvrir le risque résiduel.

Pour Ariane Kaploun, en charge des SafN chez AXA Climate, la nature et les écosystèmes associés ont de nombreux atouts pour réduire les impacts des risques associés au climat. Un des exemples les plus illustratifs concerne les mangroves et les récifs coralliens qui dans les régions à cyclone, ont pour effet de réduire de plus de 97 % la puissance des vagues et de protéger les zones côtières des inondations en jouant un rôle tampon (photo 2). Les préserver et les restaurer, c’est aussi apporter un ensemble de services liés à la préservation de la biodiversité, au bien-être des populations locales, aux activités économiques de pêche et de tourisme… Enfin, le recours à ces solutions « vertes » s’avère nettement moins coûteux que le déploiement de solutions « grises », telles que des murs de protection, des barrages anti-tempêtes ou des digues, tout en assurant une protection à moyen et à long terme égale, voire supérieure.

Photo 2 – Les mangroves constituent une protection naturelle idéale dans les territoires particulièrement exposés aux effets des changements climatiques.

© Adobe Stock – Mahara

Pour soutenir les mises en œuvre de SafN, AXA Climate propose « d’assurer la nature » contre les catastrophes naturelles pour accroître la résilience des projets de SfN en débloquant des fonds pour restaurer les écosystèmes abimés. On peut citer en exemple l’assurance pour protéger les écosystèmes côtiers contre les cyclones, ou encore une protection vis-à-vis du feu pour les forêts, un risque de plus en plus marqué avec la récurrence accrue d’épisode de sécheresse. Les primes d’assurance en cas de dégradation permettent de mettre en œuvre très rapidement des actions de restauration des écosystèmes, grâce à des mécanismes innovants d’assurance paramétrique basée sur de la donnée satellitaire. Si besoin, des mécanismes financiers mobilisant des acteurs privés et publics peuvent être mis en œuvre afin de financer la prime des contrats d’assurance. Ainsi, pour la protection des zones côtières, les acteurs du tourisme et/ou de la pêche peuvent participer directement ou indirectement via l’allocation de taxes vers le financement de l’assurance.

Au-delà de son activité d’assureur, AXA Climate propose désormais une activité de conseil aux porteurs de projets basés sur la nature pour les aider à comprendre comment l’évolution du climat pourraient impacter à moyen et long terme leurs projets. À la clé, il s’agit de les guider dans leurs stratégies d’adaptation avec des données robustes de scénarios climatiques. Pour cela, l’entreprise a recruté des équipes d’experts scientifiques en climatologie, en hydrologie, en modélisation… qui viennent en appui à ces porteurs de projets. Sur le volet de l’adaptation, AXA Climate accompagne depuis plus d’un an les acteurs de l’industrie et de l’agriculture pour proposer des solutions privilégiant, dans la mesure du possible, des solutions fondées sur la nature.

Depuis sa création, AXA Climate s’est développé à l’international autour de projets d’envergure de SafN. Pour Ariane Kaploun, le forum Life Artisan, auquel elle a participé, lui a permis de mieux connaitre les acteurs de la filière et les actions initiées en France. « Au cours des échanges lors des conférences et des ateliers, j’ai trouvé qu’une importante catégorie d’acteurs était sous représentée voire absente des débats. Il s’agit du secteur privé en tant qu’investisseur de SafN. En effet, face aux défis que devront affronter les territoires face aux changements climatiques, les besoins de financement sont colossaux, et l’argent public seul n’y pourvoira pas. Je souhaite que le projet Life Artisan, démarré en 2020 et se poursuivant jusqu'en 2027, soit un agrégateur de projets de SafN à même de pouvoir mobiliser ces investisseurs privés autour d’ambitieux projets pour protéger les territoires les plus vulnérables ».

Pour aller plus loin

Site internet du projet Life Artisan : https://www.ofb.gouv.fr/le-projet-lifeintegre-artisan

Site internet du forum Life Artisan : https://www.ofb.gouv.fr/le-projetlife-integre-artisan/forum-life-artisan

___________

Photographie d’entête : © Adobe Stock
Site naturel du Tertre Corlieu, village de Lancieux, département des Côtes d'Armor, Bretagne, France.

Notes

  • Site internet du projet Life Artisan : https://www.ofb.gouv.fr/le-projet-lifeintegre-artisan ; site internet du forum : https://www.ofb.gouv.fr/le-projetlife-integre-artisan/forum-life-artisan
  • Motion 77 : définition des solutions fondées sur la nature : https://portals.iucn.org/congress/fr/motion/07

Résumé

Le projet Life Artisan a pour objectif de renforcer la mobilisation nationale autour de la thématique des Solutions fondées sur la Nature pour l’adaptation aux changements climatiques (SafN). Il s’adresse à un large éventail d'acteurs locaux, régionaux, nationaux et européens (collectivités, entreprises, associations, gestionnaires d’espaces naturels, etc.). Parmi les participants au premier forum Artisan organisé le 15 mars 2022 à Lille, deux de ces acteurs nous expliquent leur positionnement vis-à-vis de cette thématique et leurs attentes pour le futur. Le premier de ces acteurs accompagne les porteurs de projets de SafN dans les territoires et le second mobilise des outils financiers d’assurance pour sécuriser et amplifier les projets.

Auteurs


Aurélie TAILLEUR

aurelie.tailleur@gmail.com

Affiliation : Ademe, 20 avenue du Grésillé, 49004 Angers Cedex 01

Pays : France


Jordan PEYRET

Affiliation : Naturalia Environnement, Technopôle AGROPARC, 60 rue Jean Dausset, BP 31285, 84911 Avignon Cedex 9

Pays : France


Ariane KAPLOUN

Affiliation : AXA Climate, 14 boulevard Poissonnière, 75009 Paris

Pays : France


Sabine ARBEILLE

Affiliation : INRAE, DipSO, Centre siège, 1 Rue Pierre Gilles de Gennes, 92160 Antony

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 282

Téléchargements

PDF: 28

XML: 5