Articles

Profession agricole et associations de protection de la nature : une confrontation constructive ? Observations dans les départements de l'Indre et du Cher

Résumé

La loi d'orientation agricole du 9 juillet 1999 institue le contrat territorial d'exploitation (CTE), qui doit réconcilier l'agriculture et la société par la mise en oeuvre de pratiques cohérentes avec une logique territoriale et environnementale. En réorientant les aides publiques à l'agriculture, le CTE s'articule avec le règlement de développement rural, désormais deuxième pilier de la politique agricole commune. Les commissions départementales d'orientation de l'agriculture (CDOA) sont élargies aux associations de protection de la nature. Cette étude conduite dans les départements de l'Indre et du Cher (région Centre) montre que cette participation s'avère difficile. La profession agricole ne reconnaît pas la pertinence du travail accompli par les associations, notamment dans l'Indre. Une vingtaine d'entretiens menés avec des agriculteurs permet cependant de mettre au jour des approches différentes au sein du monde agricole. Les CDOA ne semblent pas, dans le contexte actuel des départements étudiés, des lieux de confrontation constructifs. La mobilisation associative reste très faible et de nouveaux moyens (formation, échanges de compétences) doivent être mis en oeuvre pour concrétiser les objectifs du CTE.

Auteurs


R. BOULONGNE

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 11

Téléchargements

PDF: 2