Articles

Quantification et maîtrise des flux de nitrates : de la parcelle drainée au bassin versant

Résumé

Étudier les transferts de nitrate dans un contexte de parcelles drainées permet de mettre en évidence les principaux processus de lessivage. La présence du drain à 1 m de profondeur modifie fortement les chemins d'écoulement de l'eau et des nitrates. Les concentrations mesurées en sortie de parcelle drainée (site de La Jaillière) sont liées à la localisation du stock d'azote entre le drain et l'interdrain. Une approche pluriannuelle introduit la notion de cycle de lessivage dont la gestion du reliquat entrée-hiver est une clef. Au niveau du bassin versant (site de l'Orgeval), la compréhension des concentrations en nitrate est plus complexe : les interactions nappe-cours d'eau-ripisylve s'observent à différentes échelles spatiales. Outre l'adaptation des pratiques culturales pour limiter le reliquat d'azote d'entrée-hiver, la mise en valeur des éléments du paysage pour favoriser les processus d'élimination des nitrates (dénitrification benthique et riparienne) fait partie des pistes pour une maîtrise des flux de nitrates dans le bassin versant.

Auteurs


J. TOURNEBIZE

Pays : France


M.P. ARLOT

Pays : France


C. BILLY

Pays : France


F. BIRGAND

Pays : France


J.P. GILLET

Pays : France


A. DUTERTRE

Pays : France

Pièces jointes

Pas de document comlémentaire pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 10

Téléchargements

PDF: 2